COM4, agence de relations médias située à Nantes vous accompagne dans votre démarche de communication.

Un bâtiment bois R+4 en construction à Paris par LCA

Paris se dote d’une belle vitrine pour l’habitat collectif en bois

Un R+4 en bois s’érige en cœur d’îlot dans le 19ème arrondissement de Paris. La livraison du collectif est annoncée début 2016.

Propriété du bailleur social OGIF, cet immeuble de 15 logements, du T2 au T4, imaginé par les ateliers d’architecture Audebeau et Fokkema, se veut être un modèle du genre sur Paris.

 

Une intégration en cœur d’îlot

Simple, lisible et équilibré, voilà comment se définit ce projet dont l’objectif est de se glisser doucement dans un environnement contraint en cœur d’’îlot parisien. L’immeuble a pour ambition, d’une part, de bien respecter et valoriser l’existant, et d’autre part, de trouver le bon rapport entre vie sociale et vie privée, en proposant plusieurs gradations d’intimité dans le volume.

La résidence étant implantée sur un ancien parking, dans un lieu entouré de plusieurs bâtiments allant du R+4 au R+10, les architectes ont cherché à optimiser l’ensoleillement des façades afin de faire bénéficier aux habitants des apports solaires et de la lumière naturelle.

Ces logements sont constitués de 2 ailes habitables en structure bois et d’une zone de liaison en métal et verre. C’est au travers d’une faille installée au centre du bâtiment, élément essentiel de la conception, qu’est amenée la lumière naturelle afin de créer un lieu de circulation et de détente favorisant le lien social. Cet espace abrité, naturellement éclairé avec vue sur le jardin, protège les occupants du bruit et de la pluie.

 

Le bois comme matériau principal

Choisi pour la structure du bâtiment, le bois - ressource naturelle, durable, aux excellentes propriétés physiques et rapide à mettre en œuvre - est également utilisé comme élément de façade. Matériau sensoriel par excellence (senteurs, acoustique, toucher,...), le bois contribue à la qualité de vie des habitants.

Les architectes ont dimensionné les façades sur un système répétitif avec une préfabrication des panneaux bois faciles à transporter et à manipuler, permettant ainsi une livraison efficace sur site et un avantage économique.

 

 

LCA édifie la structure du bâtiment en CLT

Le bâtiment étant érigé sur un ancien parking, les architectes ont dû développer une structure adaptée. Pour répondre à toutes les contraintes techniques, d’accessibilité et environnementales, il a été décidé de créer la structure du bâtiment  avec un  système de construction en bois massif CLT.

Brézillon, constructeur mandataire de ce projet fait confiance à LCA - Les Charpentiers de l’Atlantique - pour la réalisation de l’étude structurelle du bâtiment et la pose du système constructif  bois.

 

LCA choisie pour son savoir-faire en études structurelles bois...

Experte dans la mise en œuvre de conceptions architecturales innovantes grâce à son bureau d’étude intégré, LCA, en amont de l’intervention sur chantier, a mené 500 heures d’études : calculs de structure, plan et détails d’exécution et plan de fabrication. Cette étude préalable a permis une mise en œuvre très rapide et efficace afin de répondre à un délai contraint de 2 mois pour le levage des murs.

Afin de stabiliser le bâtiment, LCA a modélisé en 3D chacun des éléments bois qui le composent. Cette modélisation intègre les deux ailes du bâtiment reliées par les planchers intermédiaires de la faille. LCA a pris en compte les propriétés orthotropes de chaque panneau CLT pour vérifier le déplacement horizontal global et pour faire ressortir les éléments les plus   chargés lorsque le bâtiment est soumis à des sollicitations horizontales, comme le vent.

De nombreuses problématiques ont été identifiées en terme d’accessibilité sur ce chantier :

- Accès au chantier très difficile par un porche étroit (2,15m de hauteur et 3,40m de large)
- Intervention en cœur d’îlot
- Emprise de stockage très réduite
- Accès pour levage difficile car impossibilité de travailler avec une grue à tour

En associant l’expertise de son bureau d’études dirigé par une ingénieure et celle de son équipe technique, LCA a pu répondre à ces contraintes. L’entreprise a par exemple imaginé et fabriqué une remorque permettant de transporter et positionner les éléments bois le plus facilement possible, et a utilisé une grue araignée pour la mise en œuvre de la structure bois.

 

...et sa maîtrise du système constructif CLT

Reconnue pour sa parfaite connaissance du système constructif CLT, au travers notamment de la réhabilitation de l’ancien musée Baccarat et de l’usine Panhard à Paris, LCA a posé pour ce bâtiment 439 m²  de plancher CLT et 1166 m² de murs CLT.

Cinq fois plus léger qu’une construction en béton mais tout aussi solide, un bâtiment en CLT nécessite des fondations moins épaisses, donc moins de béton coulé. La construction en filière sèche ainsi que la simplicité de mise en œuvre d’une structure CLT, permettent un gain de temps considérable sur le chantier.

 

 

FICHE CHANTIER  

  • Situation : rue des Ardennes, Paris 19ème
  • Maîtrise d’ouvrage : OGIF
  • Maîtres d’oeuvre : ATELIERS AUDEBEAU et FOKKEMA
  • Constructeur mandataire : BREZILLON
  • Constructeur bois : LCA - Les Charpentiers de l’Atlantique
  • Surface : 951 m2 en SHON
  • Montant total du chantier : 2 847 876.40 € HT
  • Montant du chantier LCA : 488 694,20 € HT


  • Délai global du chantier : 15 mois
  • Délai du chantier LCA : 2 mois
  • Livraison chantier : Février 2016

 

pdficon

En images...