COM4, agence de relations médias située à Nantes vous accompagne dans votre démarche de communication.

Façade légère : le CSTB valide le protocole d’essais de Louineau

Le « Protocole d’essais de justification des attaches de façades rideaux », élaboré par Louineau, vient d’être validé et publié par le CSTB. Ce référentiel devient désormais une solution en terme de conception, de fabrication et de mise en œuvre relative aux résistances sismiques des systèmes de fixation pour les façades légères - ou façades rideaux -.

Cet outil d’aide à la mise en œuvre et d’accompagnement des professionnels de la filière est mis à disposition depuis 2017.

 

Une norme technique reconnue

Le « Protocole d’essais de justification des attaches de façades rideaux » vient d’être validé par le CSTB sous la forme d’une ETPM1, n°18/0057. Il présente une méthode dédiée à la justification des résistances2, caractéristiques d’une pièce d’attache de façade rideau, aux actions du poids, du vent et des effets sismiques. Les pièces sur-mesure seront dimensionnées par le bureau d’études pour répondre aux besoins du chantier. Cette ETPM est une réponse claire donnée par Louineau et reconnue par un organisme certifiant. Il est complémentaire aux Eurocodes et au DTU 33.1 relatif à la mise en œuvre des éléments constitutifs des façades.

L’utilisation de cet outil n’a pas de caractère réglementaire obligatoire mais doit émaner d’une démarche volontaire initiée par les acteurs de la filière.

 

1 L’ETPM ou Evaluation Technique de Produits et Matériaux, délivrée par le CSTB, vise à évaluer et à déterminer les caractéristiques intrinsèques d’un produit ou d’un matériau constituant d’une solution complète.

2 Prélèvement des valeurs d’effort et de déformation dans les domaines de l’élasticité du matériau (état limite en service ou ELS) et celui de l’état limite ultime (ELU). L’Eurocode 0 « Dimensionnement par l’expérimentation » est une base de calcul des structures permettant de définir les résistances caractéristiques d’une pièce.

 

Un référentiel au service des professionnels et de toute la filière

La réglementation de l’activité de façade légère évolue et la notion de dimensionnement des pièces d’ancrage de murs rideaux est peu abordée dans les normes, source d’interprétation et de mauvaise utilisation.

Dispositif à destination des acteurs de la façade légère, ce protocole d’essais est un outil d’aide à la mise en œuvre et d’accompagnement, dévoilé en 2017. Sans cesse en évolution, il a fait l’objet d’un développement régulier et adapté aux besoins des professionnels.

Avec l’appui de cette expertise technique, les clients bénéficient d’un accompagnement quotidien afin de garantir une meilleure maîtrise dans la réalisation de leur chantier. Attentif à la satisfaction et à la fidélisation de ses clients, Louineau veille aussi à favoriser la montée en compétence de toute la profession.

« Louineau a défini ce protocole de test pour attribuer à chacune de ses pièces d’ancrage une résistance au poids, au vent et aux effets sismiques. Cette nouvelle démarche permet de valider leurs utilisations en les comparant avec les charges à reprendre. Précédemment, nous réalisions une note de calcul sur mesure à chaque chantier », explique Guillaume Dufaix, responsable Recherche & Développement.

 

Zoom sur le parcours de Guillaume Dufaix

2007 : Diplômé Arts et Métiers
2007-2013 : Bureau d’études - Marchegay
Depuis 2013 : Responsable R&D - Louineau

 

Louineau « apporteur de solutions »

Le développement de ce « Protocole d’essais de justification des attaches de façades rideaux »
conforte Louineau dans sa position de leader sur le marché et d’apporteur d’offres de services. Acteur historique dans le secteur de la fixation des menuiseries et façades légères, Louineau s’efforce quotidiennement à faire grandir la profession en mettant à profit savoir-faire et expertise technique.

 

Une action collaborative pour toute la filière

Louineau, adhérent au SNFA, a mené une démarche collective en associant les acteurs de la profession - façadiers, gammistes et bureaux de contrôle - à l’élaboration et au développement de ce protocole d’essais. Fruit de deux années de travail préliminaire menées en interne puis en étroite collaboration avec le SNFA, cette méthode se nourrit des expertises complémentaires des acteurs, ce qui lui accorde un caractère professionnel.

Façadiers, gammistes et bureaux de contrôle, chacun trouve un avantage à cet outil :

  • s’interroger sur la solution la plus adaptée au chantier, au projet de construction,
  • guider au dimensionnement des pièces d’ancrage sans surcoût,
  • apporter une validation sur l’ensemble du projet et accompagner les clients dans la mise en oeuvre, 
  • bénéficier d’un accès simplifié à la validation des caractéristiques mécaniques des pièces d’ancrage pour éviter les litiges dûs à des sous-dimensionnements de pièces, 
  • exiger un calcul des pièces d’ancrage...

 

 

A propos de Louineau

pdficon

En images...